Vous êtes ici : Accueil > Laboratoires > Laboratoire de Génomique et Radiobiologie de la Kératinopoïèse - LGRK

Laboratoire de Génomique et Radiobiologie de la Kératinopoïèse - LGRK

Publié le 31 mars 2015


Coupe histologique de peau humaine un mois après greffe chez la souris nude.



Michèle MARTIN
Responsable du Laboratoire
Tél : +33 (0)1 60 87 34 91
michele​.martin@cea.fr

Genopole
2 avenue Gaston Crémieux
91000 EVRY cedex


Le laboratoire de génomique et radiobiologie de la kératinopoïèse (LGRK) étudie les cellules souches de l'épiderme  humain adulte. L'objectif principal est de caractériser les déterminants génétiques des cellules souches des kératinocytes (CSK) ainsi que les mécanismes qui leur permettent de maintenir leur stabilité génomique. La recherche du LGRK s'articule ainsi autour de deux axes :

  1. - le rôle et le mode d'action de la voie du TGF-β1 dans les CSK, et plus particulièrement l'étude des facteurs de transcription contrôlant le caractère souche liés à cette voie.
  2. - les effets des radiations ionisantes sur les CSK, dans un contexte génétique normal ou muté pour la voie de signalisation de Sonic Hedgehog (SHH).

 

​Projets de recherche

Le renouvellement constant de l'épiderme humain est assuré par la présence dans la couche basale d'une population rare, immature et responsable du renouvellement à long-terme de l'épiderme, présentant les caractéristiques de cellules souches des tissus adultes. Bien qu'utilisées depuis plus de 30 ans en clinique humaine pour traiter les grands brûlés, les cellules souches des kératinocytes sont particulièrement peu connues. Les recherches du LGRK sont dédiées à ces cellules et s'articulent autour de deux thématiques:

  • La première cherche à caractériser les cellules souches des kératinocytes à travers leur potentiel de régénération de l'épiderme et à identifier les facteurs de transcription clés impliqués dans le maintien de ce potentiel pendant toute la vie d'un individu.
  •  La seconde vise à décrire la radiosensibilité de ces cellules et à comprendre les mécanismes de protection qu'elles développent pour se protéger de l'instabilité génomique dans un tissu soumis constamment aux agressions extérieures.
​​Techniques et Compétences

  • Biologie cellulaire et moléculaire des kératinocytes et des fibroblastes cutanés humains.
  • Isolement et clonage des cellules souches et des progéniteurs des kératinocytes de biopsies de peau humaine par cytométrie en flux.
  • Génomique fonctionnelle, RNAi, infections lentivirales, transcriptome, méthylome, ARN non codants.
  • Reconstruction cutanée, xénogreffes de peau humaine chez la souris immunodéprimée, histologie.
  • Radiobiologie des kératinocytes. Plateforme d'irradiation.​
  • Tests de radiosensibilité, foci nucléaires, instabilité génomique et épigénomique.
  • Etablissements de banques de cellules à partir de microprélèvements de peau chez les patients radiosensibles.​