Vous êtes ici : Accueil > Laboratoires > Laboratoire de Radiobiologie Génétique et Moléculaire - LRGM

Laboratoire de Radiobiologie Génétique et Moléculaire - LRGM

Publié le 31 mars 2015
​​​LRGM.png
Images de microscopie électronique de complexes protéines-ADN montrant l’association de Rad52 avec des filaments Rad51.​
COIC E.png
Eric COIC
Responsable du Laboratoire
Tél : +33 (0)1 46 54 90 53​
eric.coic@c​ea.fr

 

Régulation de la formation des filaments Rad51 et stabilité génomique
L'importance du mécanisme de la recombinaison homologue (RH) dans la réparation de l'ADN et dans la maintenance de la stabilité du génome est illustrée par les différentes maladies génétiques provoquées par une dérégulation de la RH. Une des étapes clefs de la RH est la formation de filaments Rad51 sur des extrémités d'ADN cassé. Ces structures nucléoprotéiques ont la propriété d'effectuer la recherche puis l'envahissement d'une séquence homologue d'ADN intacte qui permet la synthèse d'ADN réparatrice. Nous avons montré que les filaments Rad51 sont sujets à un contrôle strict afin d'éviter la formation de structures non productives qui peuvent aboutir à la mort de la cellule (Esta et al., PloS Genet, 2013). La formation des filaments Rad51 est assurée par des protéines médiatrices, telles que hBRCA2 chez l'homme ou yRad52 chez la levure Saccharomyces cerevisiae, en association avec des protéines paralogues de Rad51 (comme yRad55/yRad57) qui protègent le filament de l'action négative de protéines hélicases (comme hBLM ou ySrs2). ySrs2 est responsable de l'élimination de filaments Rad51 toxiques, dont la nature reste à définir. Chez l'homme, la plupart de ces hélicases sont des suppresseurs de tumeurs, ce qui illustre l'importance de la régulation de la formation des filaments Rad51. Notre travail vise à décrire précisément les détails de cette régulation ainsi que la nature de la toxicité potentielle des filaments Rad51 chez la levure Saccharomyces cerevisiae.

Projets
  • Analyse génétique et moléculaire de l'activité médiatrice. Comment les médiateurs déplacent-ils RPA et comment assemblent-ils les filaments Rad51?
  • Qu'est-ce qui distingue un filament Rad51 normalement engagé dans le processus de RH, protégé des hélicases, d'un filament toxique, substrat des hélicases?
  • Quelle est la cause de la toxicité potentielle des filaments Rad51? Nous envisageons d'isoler ce type de filaments in vivo afin de déterminer les mécanismes qu'ils entravent (réplication, réparation des lésions, étapes tardives de la RH…).
  • Recherche d'autres protéines impliquées dans la régulation des filaments Rad51. 

 Techniques utilisées:
  • Génétique de la levure.
  • Biologie moléculaire (ChIP, co-IP…).
  • Biochimie des protéines (purification de protéines, analyse in vitro de complexes nucléoprotéiques).
  • Analyse des complexes en microscopie electronique (en collaboration avec Eric Le Cam, IGR, Villejuif).​
Collaborations
Françoise OCHSENBEIN, CEA-CNRS-Université Paris-Sud/I2BC/Bât 144 Gif-Sur-Yvette
Raphaël GUE​ROISCEA-CNRS-Université Paris-Sud/I2BC/Bât 144 Gif-Sur-Yvette
Eric LE CAM, IGR/Villejuif

​​
​​ARC.pngLa Ligue.png

​ ​​